Love News
M.I.D.O
Surf Love

avec le Père André, soutenez le Surf Love.

 

Ils sont des millions à se connecter tous les jours.
Ils ont une chose en commun :
le Surf et l'Amour.

Avec le Père André, partons à la découverte de ces nouveaux homo-festivus.

un reportage de Ronald Green

reportage

Tout le monde s'accorde pour admettre que le Surfing a largement débordé son terrain de prédilection, les plages de Californie, pour partir à l'assaut des sommets enneigés, du ciel, et, aujourd'hui, de ces nouvelles pistes illimitées que sont l'Internet. Les portes des marchés internationaux sont grandes ouvertes à présent pour accueillir et financer les idées nouvelles et ambitieuses qui forgeront l'esprit mondial de l'avenir planétaire.

Parmi les génies révolutionnaires porteurs de renouveau, un homme fait aujourd'hui figure de héros aux yeux des Internautes, toutes générations confondues.
Il y a 5 ans, le Père André, un homme comme vous et moi, a découvert Internet. Si les débuts ont été difficiles (les outils de l'époque n'étaient pas ce qu'ils sont à présent) le succès est aujourd'hui au rendez-vous. En lançant en septembre 1998 le premier appel international à la Fête de l'Amour sur Internet, André Rogogine, un jeune immigré d'origine russe a su rassembler autour d'un concept essentiel la fine fleur de la jeune génération des penseurs, artistes et poètes contemporains.


 

Vous aussi,
soutenez la
Surf Love
International Pride

mettez ce bandeau sur votre home-page
avec un lien vers
lieudit.org/eglise-saint-raymond

 

l'interview

Ronald Green : Père André, depuis des années déjà, vous avez franchi le pas vers Internet. Vous êtes convaincu d'une chose primordiale. "Par delà les frontières, par delà les religions, le Surfing rassemble".

Père André : En premier lieu, je tiens à remercier lieudit pour son soutien formel et financier. Grâce à ces femmes et ces hommes qui ont su comprendre l'importance et la portée de ce grand projet, je suis aujourd'hui en mesure de reprendre un travail qui me tient à coeur. L'Eglise Saint-Raymond va pouvoir prendre vie et rayonner dans le monde, rassembler les volontes, le bénévolat, la bonne humeur, et surtout recentrer les espoirs autour d'un foyer de paix et d'amour universel.

Ronald Green : Paix et Amour. Ces forces qui défient le temps, vous en faites un étendard. Le fameux "ralliez vous à mon panache blanc" de Henri IV, le roi français le plus populaire, qui a promulgué l'édit de Nantes, pourriez vous le reprendre à votre compte?

Père André : Paix et amour. Oui. Ce sont bien les grands concepts qui peuvent encore souder les femmes et les hommes. Vous avez raison de parler de l'édit de Nantes qui, au delà de sa signification historique, représente bien la volonté des peuples de vivre ensemble, de se mélanger, de croître dans un monde pacifié. Mais cela ne se fait pas sans mal. Les forces de l'amour sont diverses. Les cultures s'affrontent souvent dans des corps à corps tendus, par manque de savoir. Les jardiniers japonais ne se voient-ils pas enchainés à une notion triviale de l'amour depuis l'avenement de l'expression "brouette japonaise"? Lorsque l'on sait que l'inventeur de cet outil n'est autre que Pascal, un religieux, on se rend tout de suite compte de l'immensité de la tâche de qui veut rassembler les forces de l'Amour Universel.

Ronald Green : Internet est là, aujourd'hui, pour accélérer les relations entre le hommes. La communication n'est plus un vain mot. Mais cette communication a un prix. Pensez vous que les grands groupes qui président à la bonne marche du réseau des réseaux seront sensibles à l'appel que vous lancez?

Père André : J'en suis convaincu. Une entreprise de l'envergure de la Surf Love International Pride est porteuse d'avenir, non seulement parce qu'elle pousse les hommes vers le bien être de l'âme et du corps, mais aussi parce qu'elle leur garantit l'égalité de la couleur, de la culture, de la pensée. Dans un monde uni, les tensions s'apaisent, les différences s'estompent. Les choix cruciaux, souvent à l'origine des mécompréhensions, se résolvent dans la clameur de l'Amour Unique, relayé par le sens de la fête, de la joie.
Les grands responsables des flux commerciaux et monétaires ne peuvent pas être insensibles à un concept unificateur de cette envergure. Nous savons d'expérience qu'un produit normalisé trouve toujours un marché en extension exponentielle. Aussi, en s'engageant sur la voie de l'Amour Unique, les marchés trouveront d'eux même un équilibre stable, et l'accroissement des richesses spirituelles sera doublé d'un accroissement des biens matériels sans lesquels l'Amour ne peut prospérer.

Ronald Green : Comme tous les hommes de conviction, vous avez peu de temps libre. A quoi occupez vous le peu de temps que vous laisse cet immense effort de travail?

Père André : Comme tout le monde, je m'octroie quelques jours de vacances. La détente est nécessaire et me rappelle que les moments d'isolation et de réflexion sont indispensables à l'équilibre intérieur de mon horloge biologique. Aussi, dès que je le peux, je passe quelques jours à Belin-Beliet, une charmante petite ville du sud ouest de la France, en compagnie de mes amis de toujours, Maurice Pansaa-bolor et l'Amiral Jacques Sinnches. Bien sûr, nous en profitons souvent pour aborder des sujets cruciaux. Les échanges entre Belin-Beliet et l'Eglise Saint-Raymond sont intenses à longueur d'année, du fait d'importants projets communs qui nécessitent une ardeur et une vigilance intenses.
Mais les quelques heures que nous pouvons passer au bord de la piscine, au golf, ou simplement en longues promenades dans la nature, nous apportent le repos du corps et l'énergie nécessaire à la restauration des forces.

Ronald Green : Pour clore cette interview, pouvez vous nous donner un calendrier, ou une adresse où les lecteurs pourront s'informer de l'avancée des travaux relatifs à la Surf Love International Pride?

Père André : Aucun calendrier n'est actuellement disponible. Le travail est énorme, et il nous faut encore rassembler des fonds et lier sans cesse de nouveaux contacts. Pour les lecteurs qui souhaitent nous aider, je demande un geste de solidarité qui ne coûte rien. Il leur suffit de mettre sur leur home page le petit bandeau de la "Surf Love", avec un lien vers les pages de l'Eglise. Ils peuvent également me rencontrer à la sacristie, ou simplement m'envoyer un E-mail.

Ronald Green : Merci Père André.

Je rappelle à nos lecteurs que les grands travaux de réhabilitation de l'Eglise Saint-Raymond ont démarré et qu'ils peuvent encore s'inscrire à l'appel d'offre concernant les Jardins de l'Eglise. Tous les projets seront bienvenus.
Je rappelle également que vous pouvez soutenir l'effort du Père André par des dons. Pour cela, il vous suffit de prendre contact avec l'Eglise Saint-Raymond par E-mail. Tous les détails vous seront communiqués.

 


 

  lieudit et L-business
le meilleur de la technologie au service du Meilleur de la Création


L'Eglise Saint-Raymond fait appel aux technologies Frea-Chapel, Frea-Confession en Frea-STyle et L-Business.
Toutes ces technologies sont la propriété légale et exclusive de ctgr

L'Eglise Saint-Raymond est un produit ctgr pour lieudit